Les bienfaits des plantes

Depuis l’aube de l’humanité les plantes sont réputées pour avoir certaines vertus, elles sont depuis longtemps utilisées pour soigner.

Papyrus_EbersLe papyrus d’Ebers un des plus anciens traité de médecine qui nous soient parvenus, datant de l’Egypte Antique 1550 ans avant JC, comporte plus de 700 formules magiques et traitements dont certaines composés des plantes dont on sait aujourd’hui qu’elles ont réellement des effets sur l’organisme.

D’autres médecines traditionnelles font, entre autres croyances, la part belle aux plantes, comme la médecine traditionnelle chinoise, ou ayurvédique.

Parmi les plantes qui ont passé le test du temps et qui sont encore utilisées de nos jours on peut par exemple citer le pavot, et le chanvre qui ont tous deux des propriétés psychoactives bien connues, parfois utilisées dans un but récréatif, déjà à l’époque.

De nombreuses plantes ont des propriétés qui peuvent se révéler utiles pour l’homme, que cela soit dans leurs racines, sucs, fruits, feuilles etc…

J’ai décidé de vous exposer mon analyse sur les bienfaits des plantes et leurs pourquoi.

Le premier « bien » est presque trivial et tout le monde le connait, il s’agit de leurs propriétés nutritives. En effets les plantes, pour celles que nous pouvons consommer car certaines nous sont toxiques ne l’oublions pas, sont une énorme source de nutriments. En fonctions des parties de plantes et des espèces, elles contiennent tous les nutriments dont nous avons besoins : que cela soit protéines, lipides, glucides, minéraux.

Il y a cependant une limite : certains de ces nutriments ne sont pas absorbables, ou exploitables telles quelles et nécessites d’être métabolisés par un autre organisme : animal ou bactérien, avant de pouvoir être utilisé pour l’organisme humain. C’est par exemple le cas du fer qui est bien plus facilement absorbé par l’intestin quand il vient d’une source animale que lorsqu’il vient d’une source végétale. Ou de la vitamine B12 totalement absente du règne végétal, il va donc falloir que le cobalt la composant et extrait des végétaux soit métabolisé par un autre avant de nous parvenir.

Mais pourquoi pouvons-nous, nous nourrir des plantes? Cherchent-elles à nous faire plaisir en nous fournissant notre substance? Non, pas du tout. Si les plantes sont comestibles ou pas c’est avant tout à causes de leurs besoins à elles. Le plus souvent, il s’agit de reproduction et de survie. En effet un fruits bien coloré, odorant et appétissant est un moyen de prolifération. Un tubercule est une réserve de nutriments permettant de passer une saison difficile chaude ou froide. Les grains et graines sont leurs moyens de reproduction et contiennent des réserves utilisables par la jeune pousse. Une molécule toxique est un moyen de se protéger des pathogènes, d’autres plantes parasites ou d’un animal qui souhaiterait les manger, comme l’homme par exemple.

Pourquoi ce laïus? Pour mettre un pavé dans la marre : « ce qui est naturel est meilleur pour la santé ». Non. Sachez que ce que la plante fait, elle ne le fait pas pour vous. Alors pourquoi ça serait particulièrement bon pour votre santé?

Les bienfaits que nous tirons des plantes viennent du fait que nous détournons leurs moyens de leurs objectifs.

digitale_pourpre_1Second bienfait : nous tirons des plantes des produits qui servent notre santé. J’entend bien sûr par là autres que des nutriments. Les anciens l’ont bien compris certaines plantes permettent de soigner. On peut citer par exemple en France, la digitale pourpre une plante herbacée du massif central qui produit des hétérosides cardiotoniques, et qui a donné son nom à toute une famille de molécules pharmaceutiques : les digitaliques, utilisées dans le traitement de l’insuffisance cardiaque.

Taxus_baccata01_by_Line1

On peut aussi citer l’If qui est à l’origine d’une molécule: le paclitaxel, aujourd’hui utilisé dans le traitement du cancer du sein.

Tout cela est bien beau, mais dans la vie quotidienne ça donne quoi?

Si vous n’avez pas un laboratoire pharmaceutique et un petit milliard d’euros à dépenser pour trouver la nouvelle molécule miracle, vous pouvez peut-être vous contenter de ce que la nature a à vous proposer en libre accès.

D’abord déterminons ce que nous voulons exactement.

Une meilleur santé? Une vie plus longue? Du bien-être? Bien entendu on ne peut pas atteindre l’immortalité, ou éliminer totalement les maladies grâce aux plantes, celui qui vous dira le contraire vous ment de façon éhontée.

En revanche on peut, avec une alimentation saine et équilibrée ainsi qu’avec certains compléments alimentaires se mettre dans de bonnes dispositions.

Les anti-oxydants présents dans beaucoup de fruits et légumes sont des éléments essentiels pour lutter contre le vieillissement. On les appels anti-oxydants car ils protègent notre organisme et en particulier l’ADN et les cellules des radicaux libres. les radicaux sont des éléments chimiques, sous-produits de réactions physiologiques ou non, très réactifs et peuvent s’additionner sur à peu près tout et en particulier l’ADN, qui s’en trouve modifié. Et on le sait un ADN modifié veut dire un message modifié et potentiellement la survenue de cancers.

On peut retrouver ces propriétés dans le thé également ainsi que dans le vin rouge. En effet les tanins du vin contiennent des polyphénols, des molécules de la famille du phénol un composé qui d’un point de vu chimique est facile à oxyder. En clair les anti-oxydants sont des molécules oxydables qui se font attaquer par les radicaux libres à la place de votre organisme. De nombreuses études sont menées sur ce sujet afin de voir s’il est possible d’avoir des formules présentant les avantages du vin sans ses inconvénients que vous connaissez tous.

Insam_(ginseng)D’autres plantes sont traditionnellement utilisées comme adaptogènes c’est-à-dire capables d’aider l’organisme à supporter une phase de stress. On leurs confèrent des propriétés stimulantes et fortifiantes voir apaisantes en fonction des besoins. On peut citer le ginseng utilisé en médecine traditionnelle chinoise ou encore la rhodiola qui, elle est utilisée dans les pays du nord de l’Europe.Rosenwurz_(Rhodiola_rosea)_5727

 

 

Les plantes sont utilisables pour améliorer notre qualité de vie, par le biais d’une alimentation plus saine ou encore en utilisant leurs propriétés sur la santé. Cependant, il est important de garder à l’esprit que si les plantes peuvent soigner, elles peuvent aussi être toxiques. En France la consommation de plantes toxique est l’une des causes d’intoxication recensées par les centres anti-poisons. Souvent, il s’agit de plantes d’intérieur ou du jardin produisant des fruits et baies qui attirent les jeunes enfants provoquant intoxication et réactions allergiques, ou encore des champignons mal identifiés.

Comme le disait Paracelse :  « Tout est poison, et rien n’est sans poison; ce qui fait le poison c’est la dose. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s